Nos inspirations

Pierre Rabhi, philosophe paysan, pionnier de l’agriculture écologique en France et initiateur du mouvement Colibris

Si nous voulons assurer la pérennité et l’épanouissement de l’espèce humaine sur la planète, nous sommes appelés à construire de nouveaux modèles de société qui placent l’être humain et la nature au cœur des priorités. En tout premier lieu, cette société pérenne se doit de nourrir sainement sa population, de préserver et régénérer le milieu naturel et recréer du lien entre les humains et la nature.

Gandhi

Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde !

Emmanuel Druon, patron de Pocheco«

L’écolonomie se préoccupe de la question de la relation à l’autre et dans le cadre professionnel en premier lieu, pour que personne ne perde sa vie à la gagner. C’est une question de bon sens.

L’appel du monde de demain, les Colibris dans Le Monde

Nous sommes nombreux à être traversés par le découragement, la résignation, le cynisme parfois. Nous serions trop petits, trop faibles face aux gigantesques mécanismes à l’œuvre. Mais personne n’a traversé les océans, aboli l’esclavage, trouvé des traitements à des maladies, en se répétant que rien ne changera jamais. 

Nous vous appelons à rêver qu’un autre monde est possible.

Satish Kumar, philosophe, créateur du Schumacher College

Tout est interconnecté, la terre, les arbres, le corps, l’âme, l’esprit, l’imagination et rien de tout cela ne peut être le fruit de calculs et de quantifications

Laudate Si, encyclique sur l’écologie du Pape François (2015)

Une vraie approche écologique se transforme toujours en une approche sociale, qui doit intégrer la justice dans les discussions sur l’environnement, pour écouter tant la clameur de la terre que la clameur des pauvres

Matthieu Ricard, docteur en génétique cellulaire, moine bouddhiste tibétain

L’altruisme est la seule et unique solution pragmatique aux défis du XXIe siècle, dont la crise de l’environnement. Parce que, si on se fiche du sort des générations à venir, le problème environnemental ne nous concerne pas, on ne sera plus là !